Schützen-Dosen-Minen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Schützen-Dosen-Minen

Message  Admin le Dim 6 Jan - 8:13






Cette petite mine allemande, relativement peu connu, s'inspire nettement du modèle britannique « Tyre Buster » (crève pneu), ce qui démontre une fois de plus que les nations en guerre n'hésitent pas à copier les inventions de l'adversaire.







L'engin est conçu relativement tard et ne fait son apparition officielle par les alliés que dans les Ardennes fin 44 début 45. Il s'agit d'une petite boîte semblable à une boîte de pommade d'où l'appellation anglaise « German Ointment », qui n'est pas destiné à être enterré, mais bien déposé ou dissimuler en quantités sur des terrains divers tels que route, chemin, piste d'envol, passage de troupes à pied. La charge de la mine est largement suffisante pour arracher un pied ou pour faire éclater un pneu. Ces petites mines sont emballées par 200 dans des caisses de bois, doublée de zinc à l'intérieur et portant sur l'étiquette le marquage "Schützendosenmine Kunststoff".







L'usage de ses engins est sans doute réservé essentiellement aux troupes aéroportées, comme c'est le cas pour leurs équivalents britanniques.







La mine se présente sous la forme d'une boîte noire en bakélite moulée, d'un diamètre environ 60 mm et d'une hauteur totale de 41 millimètres.

Elle se compose de deux parties principales, de dimensions à peu près identiques et qui s'emboîtent l'une dans l'autre, le couvercle étant évidemment un peu plus large que le fond.

Les deux parties sont scellées ensemble par un ruban de toile dentelée collé au moyen de cire sur toute la circonférence, à mi-hauteur.

Le couvercle est muni intérieurement d'un axe moulé dans la masse, destiné à maintenir le ressort de pression du percuteur ; dans le fond et moulé un orifice porte détonateur accessible par le fond de l'engin après dévissage du bouchon de fermeture fileté en laiton.

La charge explosive, de plus ou moins 80 g, en forme d'anneau, se loge dans la cavité du fond de la mine, autour du porte détonateur. Le système d'allumage, relativement simple, se place verticalement au centre de la mine ; un manchon guide reçoit partiellement le percuteur, et une goupille de cisaillement en cuivre fin passe au travers de quatre trous percés dans les parois du manchon guide et du percuteur.

Un petit disque de pression en bakélite vient se placer dans l'évidement du percuteur, et supporte le ressort de pression, le couvercle de la mine reposant donc sur ce système d'allumage. L'amorce et le détonateur de l'explosif ne font qu'un, contenus dans une capsule cylindrique d'aluminium qui se pose sur le bouchon fileté du fond.








Mis en oeuvre :

a) dévisser le bouchon fileté et retirez le support de protection.

b) introduira la capsule amorce détonateur.

c) revisser le bouchon.

d) déposé la mine au lieu de passage prévu.








Fonctionnement :

Sous la pression du couvercle de la mine, le ressort, bloqué par le disque de pression, se comprime, et brise finalement la goupille de cisaillement, propulsant le percuteur dans le manchon guide vers l'amorce détonateur provoquant à la mise à feu de la capsule puis de la charge.

Lors du transport des mines encaisse, elles sont démunies de la capsule amorce - détonateur, remplacé par un support cylindrique en bakélite dont la hauteur et suffisante pour empêcher en cas de légère pression accidentelle sur le dessus de la mine que la goupille de cisaillement ne soit brisée.


Source ... texte de Eric Dubant, démineur à la Sécurité Civile.




Admin
Admin

Messages : 1102
Date d'inscription : 17/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://ww2-germanarmy.conceptbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum