Ferdinand Schörner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ferdinand Schörner

Message  Admin le Jeu 10 Jan - 17:33

Après des études de langues étrangères, Ferdinand Schörner s'engage comme simple soldat en 1911 dans un régiment d'infanterie bavarois. Il est sous-officier à l'entrée en guerre de l'empire allemand. Combattant dans tous les coins d'Europe, France (Verdun, Champagne), Italie (Dolomites), Serbie, il est décoré de l'Ordre Pour le Mérite et est nommé officier au feu.









Après avoir rejoint le corps-franc von Epp en 1919, il participe à la libération de Munich et combat en Haute-Silésie, avant d'être admis dans la Reichswehr.
À l'arrivée des Nazis au pouvoir en 1933, il poursuit sa carrière militaire et épouse la doctrine national-socialiste pour devenir un inconditionnel d'Hitler. Son comportement totalement inféodé à la guerre à tout prix fait de lui un officier sans scrupules. Schörner est le dernier officier promu Generalfeldmarschall.
Commandant du groupe d'armées Nord, il parvient, dans un premier temps, à l'automne 1944, à maintenir un contact terrestre entre la Courlande et le Reich, puis à éviter l'anéantissement rapide du groupe d'armées Nord, bloqué dans la poche de Courlande (Sworbe).









Hitler demande à Schörner de politiser la Wehrmacht dans l'esprit du national-socialisme.
En mars-avril 1945, commandant le Groupe d'armées Centre, défendant Prague (et le sud de l'Allemagne) contre les Soviétiques, Schörner organise la défense allemande de la Silésie, qu'il défend pied à pied dans une gigantesque bataille, exploitant toutes les possibilités du terrain, la rendant très coûteuse, en hommes et en matériel, pour l'Armée rouge. Au début mars 1945, il parvient même à reprendre de petites villes de Silésie comme Lauban : ces victoires sans lendemain sont exploitées jusqu'à plus soif par la propagande de Goebbels.
Le 28 avril 1945, Hitler, alors qu'il nomme les responsables chargés de lui succéder dans l'ensemble de ses fonctions, désigne Schörner comme commandant en chef de la Wehrmacht, alors qu'il exerce le commandement effectif du Groupe d'armées Centre, fort de 600 000 hommes, et qui se bat en Tchécoslovaquie.











À la fin de la guerre, quand Schörner comprend que tout est perdu, il s'habille en civil et rejoint l'ouest par l'Autriche, préférant être prisonnier des Américains plutôt que des Soviétiques. Les Américains ne voulant pas de lui, Schörner est remis aux Soviétiques, jugé puis libéré. Il retourne en Allemagne où il continue, jusqu'à la fin de sa vie à positiver son action, donnant même des conférences. Il fut jugé responsable de la mort de nombreux soldats allemands en donnant des ordres d'exécution pour ceux qui faiblissaient au combat.




source ... Philippe Masson, Histoire de l'Armée allemande. 1939-1945, Perrin, 1994


Promotions


Gefreiter - 1er avril 1912
Unteroffizier - 1er août 1912
Vizefeldwebel - 22 mai 1913
Leutnant temporaire - 29 novembre 1914
Leutnant - 26 décembre 1917
Oberleutnant - 15 juillet 1918
Hauptmann - 1er août 1926
Major - 14 août 1934
Oberstleutnant - 16 mars 1937
Oberst temporaire - 27 août 1939
Oberst - 30 janvier 1940
Generalmajor - 17 décembre 1941
Generalleutnant - 28 février 1942
General der Gebirgstruppe - 15 mai 1942
Generaloberst - 20 mai 1944
Generalfeldmarschall - 5 avril 1945









Décorations


Croix de fer (1914)
2e Classe le 22 décembre 1914
1re Classe le 27 janvier 1917
Österreichisches Miltärverdienstkreuz 3e Classe le 20 avril 1916
Bayerischer Militärverdienstorden 4e Classe le 24 octobre 1917
Pour le Mérite le 5 décembre 1917
Insigne des blessés (1918) en noir
Médaille de service de la Wehrmacht 4e à 2e Classe le 2 octobre 1936
Ordre de la Couronne d'Italie le 2 août 1938
Médaille de l'Anschluss le 8 novembre 1938
Agrafe de la Croix de fer(1939)
2e Classe le 12 septembre 1939
1re Classe le 20 septembre 1939
St. Alexander-Orden 2e Classe le 15 juillet 1941
Finnischer Orden des Freiheitskreuzes 1re Classe le 1er juillet 1942
Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants
Croix de chevalier de la Croix de fer le 20 avril 1941
avec feuilles de chêne le 17 février 1944 #398
avec feuilles de chêne et glaives le 28 août 1944 #93
avec feuilles de chêne, glaives et brillants le 1er janvier 1945 #23
Médaille du Front de l'Est le 20 août 1942
Goldenes Parteiabzeichen der NSDAP le 30 janvier 1943
Bande de bras Kurland
Finnischer Orden des Freiheitskreuzes 1re Classe avec feuilles de chêne
Nomination dans la revue Wehrmachtbericht le 18 février 1944; 30 novembre 1944; 1er janvier 1945; 5 avril 1945 et 9 mai 1945








avatar
Admin
Admin

Messages : 1102
Date d'inscription : 17/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://ww2-germanarmy.conceptbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum